Untitled 3.jpg
logo LN transparent.png
360 PNG.png

EBBE
STUB WITTRUP

Presumed Reality

2013-2017

Les scènes d’excursions en groupe dans les paysages de montagne en Norvège et en Suisse proviennent de diapositives datant des années 1950 et qu’Ebbe Stub Wittrup a trouvées sur des marchés aux puces. Il les a agrandies et retravaillées de manière à brouiller la perception de la réalité.

« Le groupe de randonneurs occupe la place centrale de la scène. Et c'est souvent l'interaction et la dynamique entre les membres du groupe, mais également entre ces randonneurs et la nature, qui constituent l'essentiel des images. La valeur documentaire originale que l'on suppose exister n'est pas totalement écartée, mais elle passe au second plan. Au lieu de mettre l'accent sur le potentiel figuratif de la photographie, l’artiste déplace l'intérêt sur son aspect purement visuel. Grâce à la manipulation numérique, certaines parties des sujets sont floutées tandis que d'autres conservent leur forme d’origine.

 

Dans certains cas, Ebbe Stub Wittrup a même supprimé des éléments et en a ajouté d'autres, de sorte que l'intégrité de l'original a été définitivement écartée. Si à première vue, les images pouvaient apparaître comme des photographies conventionnelles - des représentations réalistes de sites géologiques, de sommets de montagnes, de nuages -, étant supposés regarder le monde tel qu'il était à l'époque, cette réalité a subi de sensibles modifications : stylisations et abstractions subtiles ont été mises en œuvre selon un mode pictural. Outre le flou de certains visages, des vêtements et des coiffures ont été transformés en taches irrégulières ou en zones monochromes sur lesquelles apparaissent des plis. De même, la logique naturelle de la profondeur de champ a été souvent subvertie. Le résultat est un ensemble d'images légèrement déroutantes et qui se lisent comme un curieux mélange de réalisme photographique et d’un subtil sfumato propre à la peinture."

Extrait d’un essai de Rune Gade, Presumed Reality, éditions
Hatje Cantz, 2011

© Ebbe Stub Wittrup PR#4 .jpg
3 Capture d’écran 2020-10-02 à 14.50.52.png
4 Capture d’écran 2020-10-02 à 14.47.30.png
2 Capture d’écran 2020-10-02 à 14.48.16.png

Presumed Reality # 1, # 10, # 5 & # 4, 2007-2013

Courtesy Ebbe Stub Wittrup & Martin Asbaek Gallery, Copenhagen, 2022.

Ebbe Stub Wittrup 

Diplômé de l'Académie des beaux-arts de Prague en 1999, Ebbe Stub Wittrup a reçu en 2010 une bourse de travail de trois ans de la Danish Arts Foundation. De 2013 à 2019, Ebbe Stub Wittrup a enseigné à la Jutland Art Academy. Dans sa pratique artistique, Wittrup travaille de manière conceptuelle et explore une grande variété de médiums. Depuis la fin des années 1990, la pratique d'Ebbe Stub Wittrup s'est surtout concentrée sur le support photographique. Nombre de ses œuvres peuvent être décrites comme des instantanés néoréalistes ou des photographies conceptuelles, caractérisées par un certain mystère et s’appuyant sur des thèmes tels que la mythologie ou la question de la perception. Les œuvres photographiques sont souvent combinées avec d'autres modes d’expression tels que la vidéo, le texte ou les objets. Ebbe Stub Wittrup a été présenté dans un grand nombre d'expositions collectives et individuelles, tant au Danemark qu'à l'étranger. Récemment, l'exposition Botanical Drift à Copenhagen Contemporary, qui a été montrée en collaboration avec le Gl. Holtegaard. Alors que Botanical Drift était une présentation des œuvres sculpturales et des installations d'Ebbe Stub Wittrup, Photographs at Gl. Holtegaard présentait une sélection d'œuvres photographiques réalisées par Wittrup au cours des dix dernières années. Son œuvre est présente dans de nombreuses et prestigieuses collections tant au Danemark qu’à l’étranger. La série Presumed Reality a été exposée en 2013 au Kirchner Museum de Davos.

Ebbe Stub Wittrup

Né en 1973

Vit et travaille à Copenhague

https://ebbestubwittrup.net

Représenté par la galerie Martin Asbæk, Copenhague

20210831_144300-2.jpg