IMG_7728.jpg
logo LN transparent.png
360 PNG.png

PETER 
FUNCH

Possibilities of the future
Realities from the past

2019 - 2021

« Ces images en noir et blanc prises depuis l’intérieur des bunkers sont intemporelles, universelles et propices à la méditation ; qualités amplifiées par la nature répétitive de la série, car reposant sur un même type de points de vue, à différents moments de la journée. Les photographies de paysages marins d’Hiroshi Sugimoto me viennent à l’esprit, le rendu du sujet à la fois riche et minimal, dans une subtile palette de gris. De ces prises de vue, Sugimoto a déclaré : « Chaque fois que je regarde la mer, j’éprouve un sentiment de sécurité apaisant, comme si je visitais ma maison ancestrale. Je me lance dans un voyage nourri d’observations ». La série de bunkers ne procure pas ce sentiment de protection et de stabilité. Au sens où, dans chaque image, le contour des murs de l’édifice est visible, il semble percer la ligne de l’horizon marin vaste et ambigu.

 

L’architecture participe de façon très affirmée à la composition ; les bords irréguliers, inclinés et inégaux déterminent le cadrage de l’image. L’étendue du ciel et de la mer est révélée de part et d’autre de la ligne d’horizon, mais la photographie vient comme une réduction organique de ce paysage qui apparaît habituellement sans limites. Cette présence de l’architecture rompt le sentiment omniprésent de calme au centre du cadre ; c’est une rupture dans l’immobilité. Le bunker s’impose comme frontière face à un vide proche, à l’illusion de l’infini, là où la mer rencontre le ciel. Sa présence nous rappelle les forces qui dans l’histoire perforent et divisent : la guerre, les traumatismes non guéris et la peur persistante. »
 

Peter Funch

PF2201_POTPROTF_Saltum_DK.jpg
PF2201_POTPROTF_LindesnesFyr_NO.jpg
PF2201_POTPROTF_LeHavre_FR.jpg
PF2201_POTPROTF_Huequeville_FR.jpg
PF2201_POTPROTF_CapBlancNez_FR.jpg
PF2201_POTPROTF_Bulbjerg_DK.jpg

Hirtshals, Danemark, 2020

Lindesnes Fyr, Norvège, 2021

Heuqueville, France, 2021

Cap Blanc-Nez, France, 2021

Le Havre, France, 2021

Bulbjerg, Danemark, 2019

Peter Funch

a vécu à New York pendant 13 ans en tant que photographe. Diplômé en photojournalisme de l'école danoise de journalisme en 1999, Funch associe le commentaire social à un style cinématographique. Ses images fixes et animées combinent souvent la narration à un commentaire social pertinent. Il est présent dans de nombreux pays avec des expositions, des livres, des clients éditoriaux et publicitaires, qui mêlent sa perfection technique à des notes de calme nordique et d’humour. Il a travaillé avec des clients internationaux comme Sony, HSBC, le Whitney Museum.
Il a publié quatre monographies : Where Babel Tales, 42nd, Vanderbilt Picturing Routines et Rituals in the Public Sphere in New York City. Parmi ses expositions récentes, 42nd et Vanderbilt, Vevey, Suisse (2020), Street, Life, Photography (Group Exhibition), Fotomuseum Winterthur, Suisse (2020),
A History of Photography : Daguerréotype to Digital, Victoria & Albert Museum, Londres, Royaume-Uni (2018), The Triennial of Photography, Deichtorhallen, Hambourg, Allemagne (2018), Photography to end all Photography, The Triennial of Photography, Photo Biennale, Brandts, Odense, Danemark (2018), Friendships, Nivaagaards Malerisamling, Nivå, Danemark (2016), The Aesthetics of the Mobile Phone, Museum Angewandte Kunst, Francfort, Allemagne (2015).

Peter Funch

Né en 1974

Vit et travaille entre Copenhague et Paris

https://www.peterfunch.com

Représenté par la galerie V 1, Copenhague

_DSF4801 3.jpg

© Benoit Eliot