IMG_3887.jpg
logo LN transparent.png
360 PNG.png

EMILIE
LUNDSTRøM

Imprecisions
2018-2021

L’artiste revisite le procédé ancien du cyanotype, compose avec la monochromie du bleu qui le caractérise et joue avec les hasards pouvant survenir au cours de la matérialisation de l’image. Les sujets, paysages et autoportraits, sont déclinés sur le papier et à la surface de différentes pierres. 

 

À propos de son travail sur celles-ci, Emilie LundstrØm écrit : « J'ai grandi sur une toute petite île, Strynø, d’une superficie de 2 x 3 km, dans l'archipel du sud de Funen, au Danemark. Ce n'est que vers l’âge de 25 ans que j'ai vraiment compris quelles traces la vie avait laissées en moi, quelles images et sensations l'île m'avait procuré. De sorte que depuis mon plus jeune âge, j'aime ramasser des pierres sur la plage, étudier leurs formes et leurs couleurs, la façon dont l'érosion les a façonnées. J'ai également été fascinée par les noms gravés sur les pierres tombales dans les cimetières et fantasmé sur la vie dissimulée derrière ces noms. Les pierres reflètent également les couches géologiques de l'histoire. Elles ont chacune leurs propres caractéristiques et il n'y a pas deux pierres identiques. Dans mes nombreuses expériences de transfert de photographies sur différents matériaux, il était donc naturel pour moi d’imprimer des images sur des pierres. Souvent, un même motif apparaît différemment en fonction de la nature géologique des pierres que j’ai sélectionnées et divers souvenirs surgissent lors de la révélation de l'image à leur surface. »

1/5

Cynanotypes d’un même motif sur des pierres de différentes provenances, 2018 - 2021

image3-1.jpg

Heather Hill, Vejby, Danemark, 2020 

image0-2.jpg

Alpes Maritimes, France, 2018

image0-22.jpg

Heather Hill, Vejby, Danemark, 2020 

image2.jpg

Sunshade, Gilelleje, Danemark, 2021

image2-2.jpg

Light Interval I, Écosse, 2019

image1-2.jpg

Alpes Maritimes, France, 2018

Emilie Lundstrøm

a étudié la photographie à l’école d’art Fatamorgana de Copenhague et à Glasgow ; elle est titulaire d'un MFA de l'International Center of Photography de New York – dans le cadre d’un programme d'études approfondies. Sa pratique poétique et expérimentale a généralement pour thèmes la nature et la vie animale dans lesquels un mouvement à la surface des matières fusionne avec des formes sculpturales. Elle a participé à l'exposition Young Danish Photography '19 présentée par le Fotografisk Center de Copenhague, au cours de laquelle elle a montré une série d'œuvres intitulées « Safe Places », réalisées au cyanotype à partir de négatifs en grand format.

Emilie LundstrØm

Née en 1985

Vit et travaille entre Copenhague et Gilleleje

http://www.emilielundstrom.com

20210830_102439-2.jpg